Projet contribution à la promotion d’un marché pro pauvre au Burundi

 

Défis

La bonne gouvernance est une condition essentielle dans le développent social et économique en général et du secteur agricole en particulier. Au Burundi, la population exige de plus en plus les pouvoirs publics à être beaucoup plus transparents et redevables. Le secteur agricole revêt en la matière une importance capitale étant donné qu’elle emploie plus de 90% de la population,  contribue à plus de 50% au PIB et fournit près 95% de l’offre alimentaire. C’est une agriculture qui doit se moderniser si le pays veut faire face aux défis actuels de l’insécurité alimentaire et de décapitalisation progressive des ménages. Néanmoins, ce secteur ne jouit pas d’un budget conséquent et la transparence budgétaire n’est pas observée durant tout le processus.

Approches d’intervention

En vue de contribuer à la promotion et à la défense des droits des producteurs agricoles les plus pauvres, le projet se propose de contribuer à l’objectif global de contribuer de manière durable à la réduction de la pauvreté et à soutenir la croissance économique du Burundi à travers la promotion du financement agricole privé et la transparence budgétaire du secteur agricole. La Ligue Burundaise des Droits de l’Homme Iteka entend encourager l’implication de la population, des décideurs, des législateurs et des  cadre du ministère de l’agriculture et des autres partenaires chacun à son niveau à jouer leur cialis rôle en vue de gagner le pari.

La Ligue Burundaise des Droits de l’Homme Iteka suit une approche de plaidoyer basée sur une recherche approfondie sur les faits et une ébauche des réponses aux défis, une ébauche elle-même tirée d’un échange fructueux de toutes les parties prenantes au secteur agricole.

Les groupes cibles de nos interventions

La Ligue Burundaise des Droits de l’Homme Iteka est consciente que le développement durable passe par la promotion des droits socio-économiques de la population en général et des plus pauvres en particulier. Pour y arriver, elle collabore non seulement avec les autres organisations non gouvernementales intéressées par les différentes thématiques comme la promotion et la défense des droits humains,  la transparence dans le processus budgétaire, le développement du monde rural et la gouvernance foncière mais aussi les institutions gouvernementales chargées de définir, de suivre et/ou de mettre en application les politiques du gouvernement.

Nos activités

Pour parvenir à son pari, la Ligue Iteka compte faire:

  • Mener une étude sur l’état des lieux du financement privé du secteur agricole ;
  • Produire et diffuser un guide citoyen sur l’allocation budgétaire au secteur agricole pour l’exercice 2014;
  • Faire une campagne de sensibilisation du gouvernement et de plaidoyer pour la redevabilité et la transparence budgétaire au niveau du secteur agricole.

Nous favorisons le travail en synergie, l’échange d’expérience et la recherche-action.

Les résultats et impacts attendus

La Ligue Burundaise des Droits de l’Homme Iteka dispose de plus de 20 ans en matière de promotion d’un Etat de droit et d’une citoyenneté active et responsable qui ont permis à celle-ci de jouir d’une notoriété publique. Grace aux contacts étroits qu’elle mène avec les institutions de l’Etat, les partenaires de l’Etat et les Organisations de la société civile, la Ligue projette plaider pour la transparence budgétaire dans le secteur agricole par l’accroissement des informations budgétaire à la population accroitre le niveau de participation des agriculteurs et des éleveurs dans tout le processus. Ainsi, un guide budgétaire sera produit annuellement et des mécanismes de participation de la population identifiées et proposées à cet effet. La mise en œuvre des mesures visant la bonne gouvernance dans le secteur de l’agriculture a un impact sur l’amélioration des conditions de vie la population en général et des agri-éleveurs en particulier dans un pays post conflit marqué par l’insécurité alimentaire et la faiblesse des revenus de cialis pharmacie ménages. Ceci doit passer par la définition et la mise en œuvre des mécanismes de financement du secteur agricole.

Exemple de nos interventions

En vue de promouvoir la bonne gouvernance au niveau locale, la Ligue Burundaise des Droits de l’Homme Iteka en partenariat avec Christian Aid a mené avec succès un projet sur la bonne gouvernance dans les communes de Mugamba et Cankuzo. Grace aux comités locaux de bonne gouvernance (CLBG) opérationnels qu’elle a mis sur pied, des résultats ont été enregistrés dont:

  • Taux de corruption en baisse
  • Transparence dans la gestion des communes
  • Implication de la population dans la planification du développement
  • Augmentation relative des recettes communales

Contact

Ligue Burundaise des Droits de l’Homme ITEKA

Patrice NIJEBARIKO

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Tél : +257 2220004

Directeur Exécutif ai

 

 

 

 

Admin     Webmail

Copyright 2014. Powered by etoro review.